Coudre du jersey à la machine

le-jersey-minions

Aujourd’hui, petit retour d’expérience sur la couture du jersey à la machine ! Oui parce que je suis en train de finir ma première cousette en jersey, et je vous assure que le jersey ça m’a rendu complètement folle quand même demandé de redécouper plusieurs fois mes pièces pas mal d’essais et d’ajustements avant de comprendre comment il fallait le coudre, ce jersey… hum, on sent l’agacement que ça peut engendrer, hein 😉

Allez, un petit récap ci-dessous de mes recherches et expérimentations pour ne plus paniquer avec le jersey !

1. Déjà il faut comprendre et apprivoiser le jersey (si si, chaque tissus a une psychologie qui lui est propre)evil_purple_minion-t2

  • Le jersey est un tissus tricoté : il est donc composé de mailles, ce qui le rend extensible et confortable, mais aussi glissant et assez fragile !
  • Il peut être de composition variée : viscose, coton, élasthanne,… Selon sa composition, il sera plus ou moins élastique.
  • On mesure l’élasticité du jersey sur 2 échelles : comme c’est un tissus qui est tricoté, il n’a pas la même élasticité à l’horizontal et à la verticale. Le jersey est toujours plus élastique dans le droit fil (à l’horizontal), à la verticale il peut l’être plus ou moins.
  • Enfin, comme tout tissus les jerseys possèdent des épaisseurs variées : il est plus simple de démarrer avec un jersey assez épais (contrairement à moi…) qui sera moins fragile et glissant.
  • Ainsi tous les jerseys ne se valent pas ! Il peut donc être très utile de bien lire les consignes de votre patron avant de choisir votre jersey, et de vous assurer de choisir le tissus adapté.

2. Faire quelques tests préalables avant de reporter son patron sur le tissus et commencer la couture

DESPICABLE-ME-2-Tim-The-Minion-PNGLa théorie c’est bien, mais avec cette saloperie fripouille de jersey on n’est jamais sûr de rien, quelques tests s’imposent donc :

  • Déjà, lavez votre tissus : oui on ne le dira jamais assez, mais avec le jersey c’est vraiment important, ça bouge souvent au 1er lavage (et en plus comme ça ça vous débarrasse de tous les produits chimiques et vous cousez sur un tissus sain et qui sent tout bon !)
  • Vérifiez bien sur votre patron dans quel sens les pièces doivent être recopiées : en général dans le droit fil, pour apporter un maximum d’élasticité à l’horizontal sur vos pièces
  • Faites quelques tests d’élasticité en coupant un petit bout et en mesurant son élasticité : selon celle-ci, il faudra peut-être adapter un peu le patron (un jersey peu élastique demandera peut-être d’être coupé dans une taille supérieure notamment) => en général les explications des patrons vous aident à déterminer ces différents points, mais sinon allez sur le blog de Deer and Doe où il y a un article très bien fait.
  • Last but not least : sortez votre fer à repasser, mettez-le sur un réglage assez bas et testez-le sur une chute de votre tissus : parce que le jersey ça brûle encore assez vite, et ce serait dommage, comme certaines que je ne nommerais pas (non pas moi !), de le réaliser en repassant l’avant de sa cousette finie…

3. Découper le patron : en fait il y a 1 mot d’ordre avec le jersey : ne pas tirer dessus ! Ni à la découpe du patron, ni à la couture. Si vous tirez dessus vous déformerez le tissus, ce qui vous donnera un patron de travers et des coutures irrégulières

4. Coudre le jersey (sans s’arracher les cheveux)

  • Il faut bien s’équiper pour coudre du jersey : il faut une aiguille « strech » (ou « jersey », kifkif), spécialement conçue pour ne pas déchirer les mailles du tissus. Facultatif : vous pouvez aussi vous équiper d’une double aiguille pour réaliser des finitions plus pros, et de fil mousse pour la bobine (jamais testé, mais à-c’qu-y parait ça permet de gagner encore en élasticité de la couture).
  • Pas besoin de surfiler : le jersey ça ne s’effiloche pas, ou très très peu.
  • Les points jersey : et oui , si vous cousez avec votre point droit habituel, vos coutures sauteront au premier pas de bourrée venu. Pourquoi ? Ben le jersey est élastique on a dit : alors il faut le coudre avec des points qui respectent son élasticité, contrairement au point droit qui est une couture rigide. Selon les machines différents points existent, c’est là qu’il faut s’armer du livret explicatif de sa MAC (ci-dessous les illustrations tirées de ma Janome):
    • Le plus connu est le point zig-zag  qui sert aussi pour surfiler les tissus : point-zig-zag
    • Vous avez également sur certaines machines des « points droits strech » avec cette tête là : point-droit-strech. Ce point donnera une couture plus serrée que le zig zag tout en restant élastique (attention : c’est une horreur à découdre !!)
    • Des points « zig-zag strech » (même genre que le zig zag classique) :  point-zig-zag strech
    • Ou encore « overlock » : point-overlock qui permettent d’effectuer une couture droite ET de surfiler.

5. Quelques tips utiles en cas de pépin :

  • Si comme moi, votre tissus gondole une fois cousu alors que vous n’avez pas tiré dessus en faisant votre couture, comme ça :

couture-jersey-gondole

  • Vous avez 2 options : soit vous baissez la tension de votre fil, soit plus prosaïquement, vous mettez en-dessous de votre tissus du papier sulfu. Le papier entraînera votre tissus avec régularité et vos coutures seront propres, sans gondoler :

couture-jersey-papier-sulfurise

jersey-couture-reguliere-sans-gondoler

  • Si votre machine avale votre tissus : même technique qu’au-dessus : un peu de papier sulfu en-dessous et ça roule comme dans du beurre.
  • Si votre tissus roulotte et que ça vous agace pour coudre, allez voir cette astuce de Lathelize sur Treads and Needles : une petite vaporisation d’eau et de fécule de Mais et le tour est joué, vos nerfs sont sauvés 😉
  • J’ai un peu menti (niark niark) au-dessus : il y a quand même bien une occasion où il faut tirer sur le tissus pendant qu’on le coud => c’est quand on fixe du biais (de jersey hein, parce que si vous mettez du biais de coton ça va tout vous rigidifier l’encolure !). Mais dans ce cas soyez bien vigilante à ne tendre que le biais, pas le tissus principal : super tuto de Closet Case ici pour comprendre un peu mieux l’histoire.

Voilà, sur ce je retourne finir ma cousette en jersey 🙂 N’hésitez pas à me faire signe si vous avez des questions, ou vous-même d’autres astuces à partager !

Mes fournisseurs, et autres lieux de perditions couturiers

Bonjour,

Je démarre cet article, que j’essayerai de tenir à jour régulièrement, pour partager avec vous mes bons plans couture, fournisseurs de tissus et merceries notamment. Je tiens à préciser que je n’ai aucune action auprès de ces marques, pas d’intéressement ou autre prix cadeaux : ce n’est que mon opinion et les bonnes adresses que je souhaite partager avec vous 🙂

N’hésitez pas à commenter et à partager vous aussi vos bons plans !


Eurotissus

Eurotissus

Eurotissus : 28 Boulevard du Temple – 75011 Paris
Horaires : 10h00 – 13h00 et 14h00  – 19h00 (fermé les dimanches et lundis)

C’est le premier magasin dans lequel je suis allée me fournir, et c’est une véritable caverne d’Ali Baba en plein Paris ! Les tissus sont très abordables niveau prix, on y trouve quasiment toutes les matières, motifs et couleurs, et cerise sur le gâteaux ces tissus sont fabriqués en France ! Vous pouvez aller sur leur site internet, mais aussi vous rendre dans la boutique (c’est tout proche de Répu) ce que je vous conseille car l’accueil y est toujours très chaleureux et les conseils intéressants. Le magasin dispose également de quelques articles de mercerie (biais et passepoil surtout).


BennyTex

BennyTex
BennyTex : 43 chemin des Vignes Local 14 93000 Bobigny France
Horaires : du Lundi au Jeudi de 09h30 à 18H00, vendredi à partir de 9h, dimanche à partir de 10h, fermé le samedi

Alors franchement j’en avais beaucoup entendu parler sur Facebook et sur différents blogs, mais je ne m’attendais quand même pas à ce que j’ai trouvé… perdu au milieu d’une zone industrielle de Bobigny, le repère de Benny c’est l’île au trésors de la couture ! Des mètres de tissus de toute matières et couleurs, certaines étoffes  précieuses de grandes marques introuvables ailleurs et surtout, des prix défiants toute concurrence 🙂 Un exemple parmi d’autres : une gabardine de soie d’une grande maison de couture à 10€ le mètre, ou encore le fameux tissus des chats Origami à 6€ le mètre, là où les autres boutiques vous le vendent à 18€ le mètre ! Les prix fluctuent en fonction ces opérations promotionnelles, soldes, etc… je vous conseille d’ailleurs de ne pas manquer leurs ventes exceptionnelles où les prix sont encore plus intéressants que d’habitude !

Je rajoute que l’accueil est charmant, avec un petit café préparé sur le pouce pour vous donner du coeur à l’ouvrage ! Bref c’est le paradis… attention, on peut y faire des folies 😉 Pour celles qui n’habitent pas à Paris, pas mal d’articles sont référencés sur leur site internet et commandables à distance.


Fil 2000

Fil2000

Fil 2000 : 65 rue Réaumur – 75002 Paris
Horaires : du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h30, le samedi de 9h00 à 13h00

J’y suis passée la première fois un lundi midi, m’attendant à trouver un magasin déserté, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant une longue queue de couturières et couturiers débordant sur le trottoir ! Fil 2000 c’est l’assurance de trouver le petit détail qui va illuminer votre prochaine cousette, c’est bien simple : ils ont TOUT. Du fil fluo, de l’élastique, du biais et du passepoils de toutes couleurs et motifs, des fermetures éclairs de toutes dimensions, du thermocollant, bref je ne vais pas tout lister hein vous m’avez comprise 😉 Autre chose appréciable : les prix sont très abordables ! La rançon de la gloire : pas mal de monde qui fait la queue, et comme la boutique est étroite ce n’est pas toujours très praticable. Donc pour éviter de faire vos achats au pas de course, il faut prévoir large niveau timing !


Les coupons Saint Pierre
Coupons-saint-pierre

Les coupons Saint Pierre : 1 Place Saint-Pierre – 75018 Paris
Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00

A deux pas du fameux Marché Saint-Pierre, temple du tissus dans lequel j’avoue n’avoir encore jamais pénétré, les Coupons Saint Pierre est un petit magasin spécialiste des coupons de 3m à bas prix (beaucoup de coupons à 5€ les 3 mètres !). On y trouve un large choix de cotons, mais il ya également de la laine, de la soie, du jean, etc… Une des nombreuses boutiques autour du Marché Saint Pierre qui permet de trouver du tissus à prix très raisonnable !


Anna Ka Bazaar

Ana-Ka-Bazaar

Anna Ka Bazaar : 17 Rue Jean Beausire – 75004 Paris
Horaires : Du Mardi au Samedi, 12h00 – 18h00

Une charmante petite boutique du Marais, où l’on retrouve les tissus de la créatrice (Atelier Brunette) et des tissus Nani Iro coeur Niveau budget, on est sur des produits plutôt haut de gamme (en moyenne 18€/mètre), donc il faut prévoir le chéquier en conséquence !

Coudre une fermeture éclair bord à bord

Superwoman

Aujourd’hui je vais vous donner mes astuces pour vaincre les zips et autres fermetures éclairs!

Edit : sorry, ne marche pas pour les zips invisibles… jamais testé, mais si je m’y frotte je vous en parlerai !

Parce que je sais pas vous, mais moi je me suis à chaque fois arraché les cheveux sur la couture des fameux zip, surtout à l’arrière des jupes où c’est une couture « bord à bord » qui doit être réalisée : c’est à dire une pose de fermeture éclair dans une ouverture de tissus, où chaque côté de la fermeture est cousu à égal distance de la fente, comme ici :

couture-zip-lulu-

C’est ballot, mais à chaque fois je rencontrai les mêmes difficultés, exemples :

Coudre-un-zip

Finalement, à la sueur du découd-vite, j’ai fini par trouver quelques astuces assez infaillibles : bon c’est un peu long, mais toujours moins que d’avoir à tout défaire si votre fermeture éclair a été posée de traviole ! Je ne prétend pas donner un cours en ligne, et ce n’est pas forcément la manière la plus réglementaire de faire, mais ça ne m’a jamais fait faux bond depuis que je l’applique, alors je me dis que ça peut peut-être en aider d’autres 🙂 Voilà comment je procède, par exemple pour fixer un zip au dos d’une jupe :

Couture-fermeture-eclair-3

1. La préparation

  • Épingler le zip au tissus, au plus près des dents de la fermeture éclair. C’est le moment de vous assurer que les bords de vos 2 extrémités de tissus sont bien alignées entre elles. Idem pour les autres coutures qui doivent être alignées, par exemple celles de la ceinture sur la Midinette de Aime comme Marie.

Couture-fermeture-eclair-1

  • Bâtir votre zip au plus près de la bordure du tissus qui entoure votre fermeture éclair (normalement le bâti se retrouve donc à minimum 1 cm des dents de la fermeture éclair), à grands points et avec un fil voyant et épais, en vert dans mon dessin (idéalement prenez du « fil à bâtir » qu’on trouve en mercerie, ce sera encore plus simple à défaire à la fin). Bâtissez sur l’envers, cela vous permettra de mieux suivre la bordure du tissus de votre fermeture éclair.
  • Vous pouvez ensuite enlever vos épingles et coudre tranquillement votre zip sans risquer que votre zip ou votre tissus ne bouge. Je vous mets la vue envers et la vue endroit pour être bien claire :

Couture-fermeture-eclair-2

2. La couture du zip

  • Installez votre pied « spécial fermeture éclair », plus communément appelé « pied ganseur » (en général fourni avec la machine).
  • Respirez un bon coup, et cousez votre zip sur l’endroit (vous pouvez coudre aussi sur l’envers, moi je préfère sur l’endroit, ça permet de vérifier l’alignement de la couture avec le tissus) à environ 0,6 cm. C’est l’espacement que j’ai pris car sur ma machine cela me donne un bon repère pour guider mon tissus : le bord de mon pied ganseur arrive au bord du tissus sur lequel je couds mon zip. Il faut au moins 0,6 cm de distance, pas moins : sinon vous risquez de riper et votre couture partira de travers.
  • Si vous êtes gêné en croisant la tête de fermeture éclair sur votre chemin, ne lui forcez pas la route : aiguille piquée dans le tissus (sinon tout se fait la malle !), relevez votre pied ganseur. Descendez la tête de fermeture. Puis rabaissez votre pied et continuez votre couture.
  • Normalement cette couture ne doit pas toucher votre fil de bâti, que vous avez fixé à au moins 1 cm de la fermeture éclair. Je vous montre à quoi ça ressemble sur ma machine, désolée pour la qualité pourrie des photos :

Couture-fermeture-eclair-4

  • A noter : je n’ai aucun scrupule (mais je ne sais pas si c’est très académique…) à coudre un côté, puis l’autre, et enfin la jonction : 3 coutures donc, mais comme ça si j’en rate une je n’ai pas tout à découdre et refaire ! Si vous aimez le risque souhaitez le faire en une fois, il faudra, une fois arrivé à la fin de la couture de votre premier bord, relever votre pied ganseur en ayant bien l’aiguille piquée, et tourner votre tissus afin de repartir perpendiculairement aux dents de la fermeture éclair. Réitérez ensuite l’opération pour repartir parallèlement aux dents de la fermeture éclair et terminer la couture du dernier côté.

3. L’after 🙂

Bravo, vous avez réussi à poser proprement votre zip coeur Il ne vous reste plus qu’à découdre votre fil de bâti : normalement votre couture de zip ne l’a pas touché, cela devrait donc être très facile de le retirer !

Voilà, j’espère que ce tuto vous a été utile ! Surtout n’hésitez pas à me faire part de vos questions ou de vos propres techniques !

A bientôt,

Lulu