Coudre du jersey à la machine

le-jersey-minions

Aujourd’hui, petit retour d’expérience sur la couture du jersey à la machine ! Oui parce que je suis en train de finir ma première cousette en jersey, et je vous assure que le jersey ça m’a rendu complètement folle quand même demandé de redécouper plusieurs fois mes pièces pas mal d’essais et d’ajustements avant de comprendre comment il fallait le coudre, ce jersey… hum, on sent l’agacement que ça peut engendrer, hein 😉

Allez, un petit récap ci-dessous de mes recherches et expérimentations pour ne plus paniquer avec le jersey !

1. Déjà il faut comprendre et apprivoiser le jersey (si si, chaque tissus a une psychologie qui lui est propre)evil_purple_minion-t2

  • Le jersey est un tissus tricoté : il est donc composé de mailles, ce qui le rend extensible et confortable, mais aussi glissant et assez fragile !
  • Il peut être de composition variée : viscose, coton, élasthanne,… Selon sa composition, il sera plus ou moins élastique.
  • On mesure l’élasticité du jersey sur 2 échelles : comme c’est un tissus qui est tricoté, il n’a pas la même élasticité à l’horizontal et à la verticale. Le jersey est toujours plus élastique dans le droit fil (à l’horizontal), à la verticale il peut l’être plus ou moins.
  • Enfin, comme tout tissus les jerseys possèdent des épaisseurs variées : il est plus simple de démarrer avec un jersey assez épais (contrairement à moi…) qui sera moins fragile et glissant.
  • Ainsi tous les jerseys ne se valent pas ! Il peut donc être très utile de bien lire les consignes de votre patron avant de choisir votre jersey, et de vous assurer de choisir le tissus adapté.

2. Faire quelques tests préalables avant de reporter son patron sur le tissus et commencer la couture

DESPICABLE-ME-2-Tim-The-Minion-PNGLa théorie c’est bien, mais avec cette saloperie fripouille de jersey on n’est jamais sûr de rien, quelques tests s’imposent donc :

  • Déjà, lavez votre tissus : oui on ne le dira jamais assez, mais avec le jersey c’est vraiment important, ça bouge souvent au 1er lavage (et en plus comme ça ça vous débarrasse de tous les produits chimiques et vous cousez sur un tissus sain et qui sent tout bon !)
  • Vérifiez bien sur votre patron dans quel sens les pièces doivent être recopiées : en général dans le droit fil, pour apporter un maximum d’élasticité à l’horizontal sur vos pièces
  • Faites quelques tests d’élasticité en coupant un petit bout et en mesurant son élasticité : selon celle-ci, il faudra peut-être adapter un peu le patron (un jersey peu élastique demandera peut-être d’être coupé dans une taille supérieure notamment) => en général les explications des patrons vous aident à déterminer ces différents points, mais sinon allez sur le blog de Deer and Doe où il y a un article très bien fait.
  • Last but not least : sortez votre fer à repasser, mettez-le sur un réglage assez bas et testez-le sur une chute de votre tissus : parce que le jersey ça brûle encore assez vite, et ce serait dommage, comme certaines que je ne nommerais pas (non pas moi !), de le réaliser en repassant l’avant de sa cousette finie…

3. Découper le patron : en fait il y a 1 mot d’ordre avec le jersey : ne pas tirer dessus ! Ni à la découpe du patron, ni à la couture. Si vous tirez dessus vous déformerez le tissus, ce qui vous donnera un patron de travers et des coutures irrégulières

4. Coudre le jersey (sans s’arracher les cheveux)

  • Il faut bien s’équiper pour coudre du jersey : il faut une aiguille « strech » (ou « jersey », kifkif), spécialement conçue pour ne pas déchirer les mailles du tissus. Facultatif : vous pouvez aussi vous équiper d’une double aiguille pour réaliser des finitions plus pros, et de fil mousse pour la bobine (jamais testé, mais à-c’qu-y parait ça permet de gagner encore en élasticité de la couture).
  • Pas besoin de surfiler : le jersey ça ne s’effiloche pas, ou très très peu.
  • Les points jersey : et oui , si vous cousez avec votre point droit habituel, vos coutures sauteront au premier pas de bourrée venu. Pourquoi ? Ben le jersey est élastique on a dit : alors il faut le coudre avec des points qui respectent son élasticité, contrairement au point droit qui est une couture rigide. Selon les machines différents points existent, c’est là qu’il faut s’armer du livret explicatif de sa MAC (ci-dessous les illustrations tirées de ma Janome):
    • Le plus connu est le point zig-zag  qui sert aussi pour surfiler les tissus : point-zig-zag
    • Vous avez également sur certaines machines des « points droits strech » avec cette tête là : point-droit-strech. Ce point donnera une couture plus serrée que le zig zag tout en restant élastique (attention : c’est une horreur à découdre !!)
    • Des points « zig-zag strech » (même genre que le zig zag classique) :  point-zig-zag strech
    • Ou encore « overlock » : point-overlock qui permettent d’effectuer une couture droite ET de surfiler.

5. Quelques tips utiles en cas de pépin :

  • Si comme moi, votre tissus gondole une fois cousu alors que vous n’avez pas tiré dessus en faisant votre couture, comme ça :

couture-jersey-gondole

  • Vous avez 2 options : soit vous baissez la tension de votre fil, soit plus prosaïquement, vous mettez en-dessous de votre tissus du papier sulfu. Le papier entraînera votre tissus avec régularité et vos coutures seront propres, sans gondoler :

couture-jersey-papier-sulfurise

jersey-couture-reguliere-sans-gondoler

  • Si votre machine avale votre tissus : même technique qu’au-dessus : un peu de papier sulfu en-dessous et ça roule comme dans du beurre.
  • Si votre tissus roulotte et que ça vous agace pour coudre, allez voir cette astuce de Lathelize sur Treads and Needles : une petite vaporisation d’eau et de fécule de Mais et le tour est joué, vos nerfs sont sauvés 😉
  • J’ai un peu menti (niark niark) au-dessus : il y a quand même bien une occasion où il faut tirer sur le tissus pendant qu’on le coud => c’est quand on fixe du biais (de jersey hein, parce que si vous mettez du biais de coton ça va tout vous rigidifier l’encolure !). Mais dans ce cas soyez bien vigilante à ne tendre que le biais, pas le tissus principal : super tuto de Closet Case ici pour comprendre un peu mieux l’histoire.

Voilà, sur ce je retourne finir ma cousette en jersey 🙂 N’hésitez pas à me faire signe si vous avez des questions, ou vous-même d’autres astuces à partager !

Publicités

14 réflexions sur “Coudre du jersey à la machine

      • Ce n’était pas sur du Jersey en faite mais ça marche sur tout ce qui s’étire. En lisant ton astuce j’ai voulu essayer sur ce que je faisais et ça a marché! C’était pour coudre un galon en laine qui s’étirait sur un ruban tissé qui ne s’étirait pas pour faire les anses de mon sac de plage. Il sera sur mon blog quand je l’aurais fini 😉

        Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Destination (New) jersey avec ma première Nettie | Lulu couture

    • Merci Anne ! C’est vrai que le jersey ne s’apprivoise pas si facilement et c’est chouette de pouvoir partager nos petites astuces entre couturières 🙂 Et au passage bravo pour ton blog et tes réalisations (notamment la robe « effet Charleston » qui est canon !!) 🙂

      J'aime

  2. Pingback: Un sac de plage…multi-poches! | MariLyneCouture

  3. merci pour cette article c’est vrai que j’ai envie de me lancer aussi sur le jersey mais j’ai des sueurs froides mais grâce à toi je suis déjà rassurée

    J'aime

  4. Pingback: Premiers pas en jersey | Isabelle sews

  5. Pingback: Le sweat coocooning ! | Lulu couture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s