Le sweat coocooning !

confortable-mlm-lulucouture-1

Aujourd’hui, et vu la vague de froid polaire qui s’est abattue sur la France, j’ai envie de vous parler de ma cousette la plus coocooning ! La difficulté ? Obtenir quelque chose de confortable mais qui ait quand même vaguement un peu d’allure, histoire de pas avoir l’air de vivre constamment en pyjama 🙂

J’avais trouvé ce tissus depuis quelque temps déjà, un joli tissus appelé sweat Minkee (comprenez doublé en polaire chaude et confortable !), à petits motifs verts et corail un peu rétros, déniché à 9€ le mètre sur Ma Petite Mercerie. Restait à trouver le patron… vous avez dit confortable ?! J’ai tout de suite pensé au sweat Courcelles de Cosy Little world qui traînait dans mon armoire car je n’arrivais pas jusque là à me décider entre les deux versions, sweat ou veste, que propose le patron.

Au niveau couture il n’y a rien à dire, le patron est très bien expliqué et il n’y a pas beaucoup de pièces à découper, il est donc assez accessible à un débutant. Les têtes de manche sont particulièrement bien calibrées : d’habitude c’est toujours un peu l’enfer pour les coudre sans faire de bec, mais ici aucun soucis ! Il n’y a pas non plus de vraie difficulté technique si ce n’est l’encolure, jamais simple à coudre dans un tissus élastique (mais j’ai trouvé quelques techniques qui aident bien, je vous dit tout ici). J’ai par contre eu quelques adaptations à réaliser :

  • Je ne sais pas si c’est moi qui ai mal coupé les pièces, mais l’encolure rebiquait un peu à l’essayage. Ce n’est pas forcément super gênant, mais ce n’est pas l’effet que je recherchais. J’ai donc rabattu une deuxième fois l’encolure sur l’envers, et réalisé une surpiqûre pour bien la maintenir contre le corps du vêtement. Ça ne rebique donc plus, mais l’échancrure est un peu plus importante que ce qui était prévu au départ.
  • Je n’ai pas rajouté les bandes de tissus prévues pour finir les manches et le bas du sweat-shirt. En effet les manches et le corps du vêtement étaient un peu trop longs pour moi (du haut de mon 1m60 c’est presque devenu une habitude…) : j’ai donc préféré raccourcir ces pièces et ne pas risquer de rater la couture des empiècements non modifiés, j’avais peur que ça gondole. J’en ai profité pour faire des manches trois-quart, je trouve que sur les petites statures comme la mienne ça élance (vaguement…) la silhouette. Et j’ai fini tout ça par un simple ourlet (j’aurais aimé mettre un joli biais, mais sur ce tissus tout mou, je pense que ça n’aurait pas marché).

Au final je suis ravie du résultat, même s’il s’est un peu éloigné du patron d’origine, mais c’est aussi ça les joies de la couture : pouvoir adapter des patrons à ses goûts et à sa morphologie ! Bon je vous cacherais pas qu’il y a plus classe comme modèle hein, ça reste un sweat-shirt décontracté, mais du coup parfait pour looser !

En un mot, c’est un super basique, que l’on peut assez facilement réaliser et adapter à sa morphologie… j’ai hâte de tester la version veste proposée dans le même patron !

Today it’s cosy time ! As ice and snow hit Paris, I want to show you my most coocooning sewing work so far ! Confortable and presentable enough to be worn without looking like pyjamas 🙂 The sweat-shirt fabric comes from the online shop Ma Petite Mercerie, I love its vintage look and its warm and cosy back side. The pattern is a basic from Cosy Little World, the Courcelles sweat : I recommend it for beginners, as there are just a few pieces to cut and no real sewing difficulties (except the jersey neckline ). I made a few changes :

  • The neckline, which I folded twice and maintained with a double stitch 
  • The sleeves and the bodice that I shortened and finished with a simple hem

I love the result, although it’s a bit different from the original clothing, but that’s the point in sewing, right ? Adjusting basic patterns to your tastes and morphology ! 


Difficulté du patron : Etoile_DOREEETOILE_GRISE ETOILE_GRISE
Prix : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Modifications : j’ai raccourci les manches et le corps du vêtements, que j’ai finis par des ourlets


Réalisé en taille  36 dans un tissus sweat Minkee acheté en ligne sur le site Ma Petite Mercerie

confortable-mlm-lulucouture-5

confortable-mlm-lulucouture-4

(Zoom sur la doublure coocooning !)

confortable-mlm-lulucouture-2 confortable-mlm-lulucouture-3

Rejointe par mon monstre coeur

Publicités

Mini chérie

mini-aime-comme-marie-lulu-couture-1

Bon je n’ai pas vraiment d’excuses, et en même temps ce début 2016 a quand même été bien rock’n roll : entre la grippe, la nouvelle saison de House of cards le boulot, un jeune chiot, le passage du permis de conduire, la procrastination sous la couette l’engourdissement des doigts dû au froid,… Bref j’ai manqué de temps pour coudre, et surtout pour prendre des photos.

Mais le printemps est bien là, et il est temps de sortir de son terrier et de se remettre doucement en action 🙂 Alors pour inaugurer 2016 (en avril, y en a qui ne manquent pas de toupet…), je vous parle de ma cousette préférée : pas la plus belle, pas la plus technique… mais celle que je mets toutes les semaines, celle dans laquelle je me sens bien, et celle qui a été ma toute première coeur Réalisée d’après la patron Mini de Aime comme Marie, et postée donc avec 1 an un peu de retard…

Le patron est simple, très accessible à quelqu’un qui débute, et les explications sont claires donc la réalisation se passe sans difficultés. L’avantage aussi c’est qu’il ne faut pas beaucoup de tissus pour réaliser cette jupe : 50 cm ! J’ai coupé un S, la plus petite taille donc, par contre je trouve que le patron taille très grand : au premier essayage j’avais une bonne taille et demi de trop en largeur : j’ai enlevé 1 cm de chaque côté et je la trouve bien comme ça.

J’avais envie de corser un peu le challenge, alors j’ai décidé de rajouter une doublure : je l’ai cousue au tissus principal au moment de réaliser la couture supérieure (qui forme la ceinture), puis je l’ai fixée à la main le long du zip. Mon premier zip 🙂 Cousu un peu dans la douleur, car je ne comprenais pas pourquoi systématiquement mon aiguille finissait par riper et la couture n’était donc pas droite => j’ai fini par prendre un peu plus d’écart avec le zip et ça a réglé le problème (je pense que j’essayais de coudre trop près du zip) comme expliqué ici.

Le tissus est un beau lainage, assez fin, déniché chez Tissus Market (près du marché saint Pierre) : au final cette jupe est très agréable à porter, au travail comme en soirée !

Today, I want to show you my first skirt, sewed from the pattern Mini from Aime comme Marie (yes I know, I’m a bit late, I sewed this skirt 1 year ago…).
The pattern isn’t too difficult, which makes it a good 1st skirt pattern for beginners. And you won’t need a lot of fabric to sew it (only 50 cm !), so this pattern is also a good basic for more advenced sewers. I made this skirt in S size, but found it too large when I first tried it : I removed 1 cm from each side, and I better like it like that.

I also wanted to “spice up” the challenge, so I added a lining (sewed with the belt, then fixed by hand to the zipper). About the zipper, this is my first one, I’m very proud I heavily finally made it 🙂

I sew it in a rather light whoolen fabric, pourchased at Tissus Market (near the Saint Pierre Market in Paris). In short, I love this Mini skirt: its comfortable to wear, at work or to go out with friends !


Difficulté du patron : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Prix : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Modifications : j’ai ajouté une doublure, et enlevé 1 cm de largeur de chaque côté.


Réalisé en taille S dans un lainage gris de chez Tissus Market. La doublure noire vient de chez Eurotissus, et le zip et le biais d’une petite mercerie près du Marché Saint Pierre dont j’ai oublié le nom… (je ne connaissais pas encore Fil 2000).

mini-aime-comme-marie-lulu-couture-2

mini-aime-comme-marie-lulu-couture-3

mini-aime-comme-marie-lulu-couture-4

mini-aime-comme-marie-lulu-couture-5

mini-aimecommemarie-lulucouture-6

Le biais rose tout mignon et la doublure 🙂

mini-aimecommemarie-lulucouture-7

mini-aimecommemarie-lulucouture-8

Destination (New) jersey avec ma première Nettie

Nettie Closet Case Patterns jersey robe

Énorme fierté (chacun ses angoisses…) ! Eh oui ça y est, j’ai enfin eu l’audace de m’atteler à la couture du jersey ! Bon cette publication a un peu de retard sur le tuto que j’ai réalisé après m’être acharnée plus de 5h avoir trouvé des astuces pour éviter que mes coutures ne gondolent et ne soient irrégulières.

Alors, découverte du jersey et de ses subtilités mises à part, j’ai adoré coudre ce patron! Il s’agit de Nettie de Closet Case Patterns, déjà vu dans différentes (sublimes !) versions chez Jolies Bobines ou encore Les Créations du Papillon. Ce qui est super c’est que le patron est accompagné de nombreuses explications, il est donc finalement assez simple à réaliser pour peu qu’on s’y connaisse en jersey, et si non ça peut être un très bon premier patron pour tester ce type de tissus. Et surtout il est complètement modulable : longueur des manches, du décolleté devant et dos… bref on le customise à l’envie, et j’avoue que cette première tentative me donne déjà de nouvelles idées à tester pour de prochaines versions à venir !

Autres éléments très appréciables : les instructions traduites en français, et le super sewalong réalisé par Closet Case Patterns, qui aident vraiment à la réalisation et permettent de s’en sortir même si on n’a pas trop l’habitude de travailler le jersey !

Concernant le choix du tissus, un jersey gris chiné de chez Bennytex, j’ai manqué d’expérience sur ce coup là : je l’adore mais il est un peu trop fin pour ce projet (entendre : on voit quand même vaguement mes dessous en transparence…). Tant pis je mettrai quand même cette robe avec plaisir à la plage cet été ! A noter donc: prendre un jersey avec une certaine épaisseur, car le patron est pensé pour être assez moulant et jouer sur l’élasticité du tissus.

 

Yeah I did it: my first jersey project !! Except for some jersey’s technicalities I didn’t expect (how can a seam buckle that much ?!), I loved sewing this pattern: Nettie by Closet Case Pattern, that you may already know if you have seen Jolies Bobines et Les Créations du Papillon beautiful creations.

I found the pattern explanations really clear, you are guided through each step, and to complete it there is a detailed sewalong you can follow. It helped me a lot as it was the first time I tried to sew some jersey fabric! An other thing that I find fantastic is how modular the pattern i: sleeves lengh, front and back neckline depth,… you can custom this pattern as much as you want, and I have to say I already have a lot of ideas for my next Nettie project 😉

About the fabric choice, I lacked experience : although I love it (a mottled grey jersey from Bennytex), the fabric I chose is too thin for this project (you can almost see my underwears…). Anyway, I will still wear it at the beach this summer 🙂


Difficulté du patron : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Prix : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Modifications : aucune.


Réalisé en taille 4 dans un jersey gris chiné de chez Bennytex.

Nettie Closet Case Patterns jersey robe            Nettie Closet Case Patterns jersey robe

Nettie Closet Case Patterns jersey robe      Nettie Closet Case Patterns jersey robe

 

Taguée aux Liebster Awards

liebster-award

Merci beaucoup à Lily, dont je vous invite à découvrir le super blog Les lubies de Lily  plein de jolies créations et d’astuces, pour m’avoir nominée! Je suis complètement novice dans la blogo alors j’accepte cette nomination avec grand plaisir, j’ai moi-même beaucoup apprécié découvrir de nouvelles blogueuses par ce biais 🙂

Alors petit rappel, c’est quoi déjà les Liebster Awards ? => « Les Liebster Awards ont été créés pour faire connaître les blogs qui ont moins de 200 abonnés. Les bloggeurs peuvent être désignés par d’autres bloggueurs qui les tagguent. Une fois taggué, le bloggeur dévoile 11 choses le concernant, répond à 11 questions posées par le taggeur, taggue à son tour 11 blogs qu’il aura choisi et enfin, pose à son tour 11 questions aux élus. »


11 anecdotes en vrac :

bullet_pointEn vrai je ne m’appelle pas Lulu, ça c’est le surnom que me donne ma famille. Dans la vraie vie je m’appelle… Ludovic ! Nan j’déconne hein, vous l’aviez bien compris en regardant l’adresse du blog (ou pas…), mon vrai prénom c’est Laure.
bullet_pointJ’ai suis d’origine Ardennaise, mais j’ai vécu 10 années au Maroc durant mon enfance, et j’habite maintenant à Paris depuis une 10aine d’années : un doux mélange assez folklo et vaguement délirant qui me caractérise bien !
bullet_pointJe suis une fada de vinaigrette : ma recette en cas de déprime => huile d’olive, vinaigre et échalotes, c’est ma tablette de chocolat à moi 🙂
bullet_pointJe suis en couple depuis 8 ans avec un homme dont je partage l’amour des voyages, de la bonne bouffe, des jeux de société, des apéros entre copains, de la nature,… Bref, à mes yeux l’homme parfait coeur (bien qu’ayant un goût douteux pour les couleurs fluo, mais passons, chacun ses défauts…)
bullet_pointJe dois aller chez le coiffeur 1 fois 1/2 par an, et je ne suis pas foutue de me faire une manucure toute seule… mais même si je ne suis moi-même pas très fifille, il n’y a rien que j’apprécie plus que la compagnie de filles girly 🙂
bullet_pointJe suis une amoureuse des animaux, surtout des chiens et des chats, mais j’y suis également terriblement allergique ce qui m’empêche d’avoir une petite boule de poil chez moi => major fail…
bullet_pointJe hais le sport, ou le sport me hait, question de point de vue. Je suis plutôt du genre sieste, séries, petit roupillon pépère quoi !
bullet_point J’ai des goûts musicaux très éclectiques (d’aucuns diront à chier, les médisants…) mais qui se caractérisent par une ringardise certaine : du bon Guns and Roses à la variétoche française de type « Bruellisante », si vous voyez ce que je veux dire 🙂
bullet_pointJ’adore bien manger, mais je suis nulle en cuisine. Genre j’arrive même à rater des crèpes… Mais j’y travaille !
bullet_pointJe suis une grosse flemmarde du shopping, et je n’ai pas grandi depuis à peu près mes 12 ans => j’ai donc encore des fringues qui datent de la 2nd dans mon armoire !
bullet_pointJe vais avoir 30 ans cette année, mais j’ai ma sœur et mes parents au moins tous les 2 jours au téléphone sinon ça ne va pas coeur Trop d’sentiments !

Mes réponses aux questions de Lily :

1. Quel est le plus joli cadeau fait main que l’on t’ai offert? et ton cadeau fait main dont tu es le plus fier?
Je n’ai jamais encore osé offrir une création couture ! En même temps vu les débuts, je ne suis pas sûre que ça aurait vraiment été un cadeau 😉 Par contre j’ai déjà offert beaucoup de cadeaux maison hors créations coutures : je suis notamment très fière des calendriers-photos que je réalise entièrement chaque année pour ma famille. Et le plus joli cadeau maison qu’on m’ait offert, c’est un album photo retraçant mon histoire offert par ma famille à mon départ du Maroc, pour qu’ils restent présents auprès de moi coeur

2. Tes bonnes adresses shopping tissus, mercerie, ou beauté? selon ce qui te fait kiffer 😉
Alors tout est  ! Sinon une adresse beauté… J’ai le droit de vous parler de mon dentiste ou ça ne compte pas ?!

3. Quelle matière préfères tu travailler et pourquoi ? (tissus, laines, etc…)
Bon comme dit en 1. je suis vraiment une débutante, alors je n’ai pas encore cousu assez pour en juger complètement. Mais actuellement je suis hyper branchée jacquard : belle épaisseur, facile à couper et à coudre sans que le découds-vite ne laisse trop de traces suspectes (comme sur du jersey…), on peut faire des vestes comme des jupes avec, et souvent ces tissus on de jolis tissages en reliefs et des imprimés sympas.

4. Es tu plutôt patron papier ou pdf? Et ton patron préféré?
Clairement, pdf. J’adore les jolis packaging proposés par les marques de patrons, mais je trouve que l’avantage avec les PDF, c’est qu’on peut indéfiniment ré-imprimer, couper une autre taille, une autre version… bref à mon sens c’est indéniablement plus pratique. Et mon patron préféré…en fait à ce stade quasiment tous ceux que j’ai réalisé (OK c’est pas énorme du coup, mais ça reste dur de choisir !) : allez je dirai La Joueuse par MLM, pour sa coupe féminine sans en faire trop, élégante et casual.

5. Comment est l’endroit ou tu couds? coin couture, pièce à part, une photo?
J’adorerai avoir un espace couture à moi, malheureusement les appartements sont petits à Paris ! Donc je stocke ma machine, mes tissus et mes patrons dans le fond d’une armoire, et je sors ce dont j’ai besoin pour coudre dans le salon, sur notre table à manger.
Lomogram_2015-02-02_04-22-59-PM

6. Quel est le métier rêvais-tu de faire enfant ?
Archéologue ! Énorme fascination pour l’Egypte héritée de mon grand père.

7. Ta chanson préférée du moment ?
Ce que j’écoute en ce moment… Joker ? Non ? Bon, vous l’aurez voulu : Géant de Papier… Voilà voilà…

8. Ton péché mignon?
Sans suspens (enfin si vous avez eu le courage de lire les 11 anecdotes), la vinaigrette !

9. Pourquoi as tu décidé d’ouvrir un blog? Et comment as-tu choisi le nom de ton blog?
Je n’en aurai jamais eu l’idée avant de découvrir tous les magnifiques blogs de couturières qui loin d’être des journaux intimes new age, sont pour moi source d’inspiration et d’apprentissage en nouvelles techniques, en astuces. Quand on débute et qu’on ne connait personne qui puisse nous apprendre, c’est précieux de pouvoir échanger et partager avec d’autres en ligne ! J’ai choisi le nom en référence à une blague de ma mère, qui me surnomme Lulu, et j’ai trouvé ça mignon Lulu Couture 🙂

10. Ou puises-tu l’inspiration pour tes créations, ton blog….?
Il faut bien voir que j’ai pas un physique facile pour trouver des habits qui me vont bien dans le commerce (mini format quoi, je mesure un peu moins d’1m60, et j’ai la taille assez fine). Du coup comme raconté plus haut, je suis une grosse ramollo du shopping (vu que ça ne va jamais correctement, what’s the point ?) => Alors en fait la première source d’inspiration c’est mon armoire : ce qui me va, et que je garde précieusement depuis des années et qui commence sérieusement à sentir le moisi, ou ce qui me manque mais que je n’arrive pas à trouver. Rêve ultime : une robe hippiesante longue sans que je ne marche dessus… Affaire à suivre 😉

Après pour la réalisation de la cousette en question, je compte beaucoup sur les sus-cités blogs de couturière, mais si je commence à tous les lister vous en avez encore pour 5h de lecture !

11. Un dernier petit mot?
Un immense Merci à tout(e)s les couturièr(e)s bloggeuses/eurs, ceux et celles qui me lisent comme celles qui répondent à mes trop nombreuses questions pour me conseiller des modèles, des techniques ou encore des tissus coeur


Et maintenant, mes nominés sont…

bullet_pointRue des Lilas, dont le blog est assez récent mais on y trouve déjà de bien jolies choses 😉

bullet_pointL’atelier de Nine, qui regorge de jolies créations pleines de fraîcheur !

bullet_pointLa Fourmi Fourmidable, qui nous propose avec beaucoup d’humour plein de projets couture et accessoires originaux !

bullet_pointet enfin Pa’ bricole, un papa couturier plein d’idées !

Et voici mes questions si cela vous fait plaisir d’y répondre, pas d’obligation hein!

1. En 3 mots, tu décrirais comme quelqu’un de …
2. Quand et comment t’es-tu mis(e) à la couture ?
3. Quel est « l’ultimate » patron qui te plairait mais que tu n’as pas encore trouvé ?
4. Quels seraient tes conseils pour un(e) couturier(e) débutant(e) ?
5. Le pire tissus de ton armoire ? Une photo 😉 ?
6. Quels sont tes projets couture à venir ?
7. Quelles est ta plus grande réussite couture, et quel est ton plus lamentable échec ?
8. Quelle est la chose qui te fait le plus peur/ que tu n’oses pas encore tenter en couture ?
9. Quelle est ta marque de patrons préférée ?
10. As-tu déjà rencontré d’autres blogueurs / blogueuses dans la vraie vie ?
11. Quel plaisir trouves-tu dans l’écriture de ton blog ?

Lulu coeur

Coudre du jersey à la machine

le-jersey-minions

Aujourd’hui, petit retour d’expérience sur la couture du jersey à la machine ! Oui parce que je suis en train de finir ma première cousette en jersey, et je vous assure que le jersey ça m’a rendu complètement folle quand même demandé de redécouper plusieurs fois mes pièces pas mal d’essais et d’ajustements avant de comprendre comment il fallait le coudre, ce jersey… hum, on sent l’agacement que ça peut engendrer, hein 😉

Allez, un petit récap ci-dessous de mes recherches et expérimentations pour ne plus paniquer avec le jersey !

1. Déjà il faut comprendre et apprivoiser le jersey (si si, chaque tissus a une psychologie qui lui est propre)evil_purple_minion-t2

  • Le jersey est un tissus tricoté : il est donc composé de mailles, ce qui le rend extensible et confortable, mais aussi glissant et assez fragile !
  • Il peut être de composition variée : viscose, coton, élasthanne,… Selon sa composition, il sera plus ou moins élastique.
  • On mesure l’élasticité du jersey sur 2 échelles : comme c’est un tissus qui est tricoté, il n’a pas la même élasticité à l’horizontal et à la verticale. Le jersey est toujours plus élastique dans le droit fil (à l’horizontal), à la verticale il peut l’être plus ou moins.
  • Enfin, comme tout tissus les jerseys possèdent des épaisseurs variées : il est plus simple de démarrer avec un jersey assez épais (contrairement à moi…) qui sera moins fragile et glissant.
  • Ainsi tous les jerseys ne se valent pas ! Il peut donc être très utile de bien lire les consignes de votre patron avant de choisir votre jersey, et de vous assurer de choisir le tissus adapté.

2. Faire quelques tests préalables avant de reporter son patron sur le tissus et commencer la couture

DESPICABLE-ME-2-Tim-The-Minion-PNGLa théorie c’est bien, mais avec cette saloperie fripouille de jersey on n’est jamais sûr de rien, quelques tests s’imposent donc :

  • Déjà, lavez votre tissus : oui on ne le dira jamais assez, mais avec le jersey c’est vraiment important, ça bouge souvent au 1er lavage (et en plus comme ça ça vous débarrasse de tous les produits chimiques et vous cousez sur un tissus sain et qui sent tout bon !)
  • Vérifiez bien sur votre patron dans quel sens les pièces doivent être recopiées : en général dans le droit fil, pour apporter un maximum d’élasticité à l’horizontal sur vos pièces
  • Faites quelques tests d’élasticité en coupant un petit bout et en mesurant son élasticité : selon celle-ci, il faudra peut-être adapter un peu le patron (un jersey peu élastique demandera peut-être d’être coupé dans une taille supérieure notamment) => en général les explications des patrons vous aident à déterminer ces différents points, mais sinon allez sur le blog de Deer and Doe où il y a un article très bien fait.
  • Last but not least : sortez votre fer à repasser, mettez-le sur un réglage assez bas et testez-le sur une chute de votre tissus : parce que le jersey ça brûle encore assez vite, et ce serait dommage, comme certaines que je ne nommerais pas (non pas moi !), de le réaliser en repassant l’avant de sa cousette finie…

3. Découper le patron : en fait il y a 1 mot d’ordre avec le jersey : ne pas tirer dessus ! Ni à la découpe du patron, ni à la couture. Si vous tirez dessus vous déformerez le tissus, ce qui vous donnera un patron de travers et des coutures irrégulières

4. Coudre le jersey (sans s’arracher les cheveux)

  • Il faut bien s’équiper pour coudre du jersey : il faut une aiguille « strech » (ou « jersey », kifkif), spécialement conçue pour ne pas déchirer les mailles du tissus. Facultatif : vous pouvez aussi vous équiper d’une double aiguille pour réaliser des finitions plus pros, et de fil mousse pour la bobine (jamais testé, mais à-c’qu-y parait ça permet de gagner encore en élasticité de la couture).
  • Pas besoin de surfiler : le jersey ça ne s’effiloche pas, ou très très peu.
  • Les points jersey : et oui , si vous cousez avec votre point droit habituel, vos coutures sauteront au premier pas de bourrée venu. Pourquoi ? Ben le jersey est élastique on a dit : alors il faut le coudre avec des points qui respectent son élasticité, contrairement au point droit qui est une couture rigide. Selon les machines différents points existent, c’est là qu’il faut s’armer du livret explicatif de sa MAC (ci-dessous les illustrations tirées de ma Janome):
    • Le plus connu est le point zig-zag  qui sert aussi pour surfiler les tissus : point-zig-zag
    • Vous avez également sur certaines machines des « points droits strech » avec cette tête là : point-droit-strech. Ce point donnera une couture plus serrée que le zig zag tout en restant élastique (attention : c’est une horreur à découdre !!)
    • Des points « zig-zag strech » (même genre que le zig zag classique) :  point-zig-zag strech
    • Ou encore « overlock » : point-overlock qui permettent d’effectuer une couture droite ET de surfiler.

5. Quelques tips utiles en cas de pépin :

  • Si comme moi, votre tissus gondole une fois cousu alors que vous n’avez pas tiré dessus en faisant votre couture, comme ça :

couture-jersey-gondole

  • Vous avez 2 options : soit vous baissez la tension de votre fil, soit plus prosaïquement, vous mettez en-dessous de votre tissus du papier sulfu. Le papier entraînera votre tissus avec régularité et vos coutures seront propres, sans gondoler :

couture-jersey-papier-sulfurise

jersey-couture-reguliere-sans-gondoler

  • Si votre machine avale votre tissus : même technique qu’au-dessus : un peu de papier sulfu en-dessous et ça roule comme dans du beurre.
  • Si votre tissus roulotte et que ça vous agace pour coudre, allez voir cette astuce de Lathelize sur Treads and Needles : une petite vaporisation d’eau et de fécule de Mais et le tour est joué, vos nerfs sont sauvés 😉
  • J’ai un peu menti (niark niark) au-dessus : il y a quand même bien une occasion où il faut tirer sur le tissus pendant qu’on le coud => c’est quand on fixe du biais (de jersey hein, parce que si vous mettez du biais de coton ça va tout vous rigidifier l’encolure !). Mais dans ce cas soyez bien vigilante à ne tendre que le biais, pas le tissus principal : super tuto de Closet Case ici pour comprendre un peu mieux l’histoire.

Voilà, sur ce je retourne finir ma cousette en jersey 🙂 N’hésitez pas à me faire signe si vous avez des questions, ou vous-même d’autres astuces à partager !

Mes fournisseurs, et autres lieux de perditions couturiers

Bonjour,

Je démarre cet article, que j’essayerai de tenir à jour régulièrement, pour partager avec vous mes bons plans couture, fournisseurs de tissus et merceries notamment. Je tiens à préciser que je n’ai aucune action auprès de ces marques, pas d’intéressement ou autre prix cadeaux : ce n’est que mon opinion et les bonnes adresses que je souhaite partager avec vous 🙂

N’hésitez pas à commenter et à partager vous aussi vos bons plans !


Eurotissus

Eurotissus

Eurotissus : 28 Boulevard du Temple – 75011 Paris
Horaires : 10h00 – 13h00 et 14h00  – 19h00 (fermé les dimanches et lundis)

C’est le premier magasin dans lequel je suis allée me fournir, et c’est une véritable caverne d’Ali Baba en plein Paris ! Les tissus sont très abordables niveau prix, on y trouve quasiment toutes les matières, motifs et couleurs, et cerise sur le gâteaux ces tissus sont fabriqués en France ! Vous pouvez aller sur leur site internet, mais aussi vous rendre dans la boutique (c’est tout proche de Répu) ce que je vous conseille car l’accueil y est toujours très chaleureux et les conseils intéressants. Le magasin dispose également de quelques articles de mercerie (biais et passepoil surtout).


BennyTex

BennyTex
BennyTex : 43 chemin des Vignes Local 14 93000 Bobigny France
Horaires : du Lundi au Jeudi de 09h30 à 18H00, vendredi à partir de 9h, dimanche à partir de 10h, fermé le samedi

Alors franchement j’en avais beaucoup entendu parler sur Facebook et sur différents blogs, mais je ne m’attendais quand même pas à ce que j’ai trouvé… perdu au milieu d’une zone industrielle de Bobigny, le repère de Benny c’est l’île au trésors de la couture ! Des mètres de tissus de toute matières et couleurs, certaines étoffes  précieuses de grandes marques introuvables ailleurs et surtout, des prix défiants toute concurrence 🙂 Un exemple parmi d’autres : une gabardine de soie d’une grande maison de couture à 10€ le mètre, ou encore le fameux tissus des chats Origami à 6€ le mètre, là où les autres boutiques vous le vendent à 18€ le mètre ! Les prix fluctuent en fonction ces opérations promotionnelles, soldes, etc… je vous conseille d’ailleurs de ne pas manquer leurs ventes exceptionnelles où les prix sont encore plus intéressants que d’habitude !

Je rajoute que l’accueil est charmant, avec un petit café préparé sur le pouce pour vous donner du coeur à l’ouvrage ! Bref c’est le paradis… attention, on peut y faire des folies 😉 Pour celles qui n’habitent pas à Paris, pas mal d’articles sont référencés sur leur site internet et commandables à distance.


Fil 2000

Fil2000

Fil 2000 : 65 rue Réaumur – 75002 Paris
Horaires : du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h30, le samedi de 9h00 à 13h00

J’y suis passée la première fois un lundi midi, m’attendant à trouver un magasin déserté, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant une longue queue de couturières et couturiers débordant sur le trottoir ! Fil 2000 c’est l’assurance de trouver le petit détail qui va illuminer votre prochaine cousette, c’est bien simple : ils ont TOUT. Du fil fluo, de l’élastique, du biais et du passepoils de toutes couleurs et motifs, des fermetures éclairs de toutes dimensions, du thermocollant, bref je ne vais pas tout lister hein vous m’avez comprise 😉 Autre chose appréciable : les prix sont très abordables ! La rançon de la gloire : pas mal de monde qui fait la queue, et comme la boutique est étroite ce n’est pas toujours très praticable. Donc pour éviter de faire vos achats au pas de course, il faut prévoir large niveau timing !


Les coupons Saint Pierre
Coupons-saint-pierre

Les coupons Saint Pierre : 1 Place Saint-Pierre – 75018 Paris
Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00

A deux pas du fameux Marché Saint-Pierre, temple du tissus dans lequel j’avoue n’avoir encore jamais pénétré, les Coupons Saint Pierre est un petit magasin spécialiste des coupons de 3m à bas prix (beaucoup de coupons à 5€ les 3 mètres !). On y trouve un large choix de cotons, mais il ya également de la laine, de la soie, du jean, etc… Une des nombreuses boutiques autour du Marché Saint Pierre qui permet de trouver du tissus à prix très raisonnable !


Anna Ka Bazaar

Ana-Ka-Bazaar

Anna Ka Bazaar : 17 Rue Jean Beausire – 75004 Paris
Horaires : Du Mardi au Samedi, 12h00 – 18h00

Une charmante petite boutique du Marais, où l’on retrouve les tissus de la créatrice (Atelier Brunette) et des tissus Nani Iro coeur Niveau budget, on est sur des produits plutôt haut de gamme (en moyenne 18€/mètre), donc il faut prévoir le chéquier en conséquence !

La midinette en jean

midinette-aime-comme-marie-lulu-couture-5

Aujourd’hui, je vous montre la jupe Midinette de Aime comme Marie.

J’avais repéré le patron au moment de réaliser la Mini de Aime comme Marie (qu’il faut vraiment que je songe à poster…), et j’avais tout de suite flashé sur la forme de la Midinette : c’est une jupe assez basique, mais les plis sur le devant et les poches lui donnent une petite touche originale. Comme elle me paraissait un peu plus compliquée à réaliser que la Mini, je me l’étais réservée pour plus tard. Et comme j’aime les défis, je me suis dit que j’allais la réaliser en jean, une première pour moi !

Avec des aiguilles adaptées, le jean n’a posé aucun problème avec ma machine. Le patron non plus (si ce n’est que j’ai quand même pas mal galéré sur le zip, mais ça ça n’a rien à voir avec le patron, et maintenant j’ai mis au point une technique infaillible que vous montre ici !), il est bien décrit et illustré. Seule modification effectuée, j’ai enlevé 0,5cm de large de chaque côté de la jupe, la jupe taillait un peu large sur moi.

Au final j’apprécie beaucoup cette petite jupe, assez passe partout ne nous le cachons pas. Et je suis quand même assez fière d’avoir réussi à coudre du jean + vaincre ce satané zip + réussir les poches du 1er coup 🙂

Today I’ll talk about this new skirt I sew, the Midinette by Aime comme Marie. I love its casual style with a bit of originality due to the front pleats and the pockets. I had a crush on this pattern a few time ago now, but I thought this skirt was quite technical so I left it besides, since last week. And as I love challenges, I decided to sew a jean skirt, my first time 😉

With appropriate needles, my sewing machine had no issues with the fabric, and the pattern was really easy to follow, as every step is well explained (except I had to sew the zipper 10 a few times before succeeding, but this has nothing to do with the pattern…). The only modification I made is to remove 0.5cm from each side of the skirt as she was a little too large for me.

I really like it, and I am proud I could sew jean + pockets + defeat the zipper 🙂


Difficulté du patron : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Prix : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Modifications : -0,5 cm en largeur de chaque côté de la jupe.


Réalisé en taille S dans un jean gis foncé acheté chez Eurotissus. La fermeture éclair vient de chez Fil 2000.

midinette-aime-comme-marie-lulu-couture-1                  midinette-aime-comme-marie-lulu-couture-3

 

midinette-aime-comme-marie-lulu-couture-2  midinette-aime-comme-marie-lulu-couture-4

 

Coudre une fermeture éclair bord à bord

Superwoman

Aujourd’hui je vais vous donner mes astuces pour vaincre les zips et autres fermetures éclairs!

Edit : sorry, ne marche pas pour les zips invisibles… jamais testé, mais si je m’y frotte je vous en parlerai !

Parce que je sais pas vous, mais moi je me suis à chaque fois arraché les cheveux sur la couture des fameux zip, surtout à l’arrière des jupes où c’est une couture « bord à bord » qui doit être réalisée : c’est à dire une pose de fermeture éclair dans une ouverture de tissus, où chaque côté de la fermeture est cousu à égal distance de la fente, comme ici :

couture-zip-lulu-

C’est ballot, mais à chaque fois je rencontrai les mêmes difficultés, exemples :

Coudre-un-zip

Finalement, à la sueur du découd-vite, j’ai fini par trouver quelques astuces assez infaillibles : bon c’est un peu long, mais toujours moins que d’avoir à tout défaire si votre fermeture éclair a été posée de traviole ! Je ne prétend pas donner un cours en ligne, et ce n’est pas forcément la manière la plus réglementaire de faire, mais ça ne m’a jamais fait faux bond depuis que je l’applique, alors je me dis que ça peut peut-être en aider d’autres 🙂 Voilà comment je procède, par exemple pour fixer un zip au dos d’une jupe :

Couture-fermeture-eclair-3

1. La préparation

  • Épingler le zip au tissus, au plus près des dents de la fermeture éclair. C’est le moment de vous assurer que les bords de vos 2 extrémités de tissus sont bien alignées entre elles. Idem pour les autres coutures qui doivent être alignées, par exemple celles de la ceinture sur la Midinette de Aime comme Marie.

Couture-fermeture-eclair-1

  • Bâtir votre zip au plus près de la bordure du tissus qui entoure votre fermeture éclair (normalement le bâti se retrouve donc à minimum 1 cm des dents de la fermeture éclair), à grands points et avec un fil voyant et épais, en vert dans mon dessin (idéalement prenez du « fil à bâtir » qu’on trouve en mercerie, ce sera encore plus simple à défaire à la fin). Bâtissez sur l’envers, cela vous permettra de mieux suivre la bordure du tissus de votre fermeture éclair.
  • Vous pouvez ensuite enlever vos épingles et coudre tranquillement votre zip sans risquer que votre zip ou votre tissus ne bouge. Je vous mets la vue envers et la vue endroit pour être bien claire :

Couture-fermeture-eclair-2

2. La couture du zip

  • Installez votre pied « spécial fermeture éclair », plus communément appelé « pied ganseur » (en général fourni avec la machine).
  • Respirez un bon coup, et cousez votre zip sur l’endroit (vous pouvez coudre aussi sur l’envers, moi je préfère sur l’endroit, ça permet de vérifier l’alignement de la couture avec le tissus) à environ 0,6 cm. C’est l’espacement que j’ai pris car sur ma machine cela me donne un bon repère pour guider mon tissus : le bord de mon pied ganseur arrive au bord du tissus sur lequel je couds mon zip. Il faut au moins 0,6 cm de distance, pas moins : sinon vous risquez de riper et votre couture partira de travers.
  • Si vous êtes gêné en croisant la tête de fermeture éclair sur votre chemin, ne lui forcez pas la route : aiguille piquée dans le tissus (sinon tout se fait la malle !), relevez votre pied ganseur. Descendez la tête de fermeture. Puis rabaissez votre pied et continuez votre couture.
  • Normalement cette couture ne doit pas toucher votre fil de bâti, que vous avez fixé à au moins 1 cm de la fermeture éclair. Je vous montre à quoi ça ressemble sur ma machine, désolée pour la qualité pourrie des photos :

Couture-fermeture-eclair-4

  • A noter : je n’ai aucun scrupule (mais je ne sais pas si c’est très académique…) à coudre un côté, puis l’autre, et enfin la jonction : 3 coutures donc, mais comme ça si j’en rate une je n’ai pas tout à découdre et refaire ! Si vous aimez le risque souhaitez le faire en une fois, il faudra, une fois arrivé à la fin de la couture de votre premier bord, relever votre pied ganseur en ayant bien l’aiguille piquée, et tourner votre tissus afin de repartir perpendiculairement aux dents de la fermeture éclair. Réitérez ensuite l’opération pour repartir parallèlement aux dents de la fermeture éclair et terminer la couture du dernier côté.

3. L’after 🙂

Bravo, vous avez réussi à poser proprement votre zip coeur Il ne vous reste plus qu’à découdre votre fil de bâti : normalement votre couture de zip ne l’a pas touché, cela devrait donc être très facile de le retirer !

Voilà, j’espère que ce tuto vous a été utile ! Surtout n’hésitez pas à me faire part de vos questions ou de vos propres techniques !

A bientôt,

Lulu

Do Brasil Cosmic

vanessa pouzet do brazil

Cette petite robe est tout à fait accessible à des débutantes, car on ne rencontre dans sa réalisation aucune difficulté particulière. Mais au premier essayage j’ai été assez déçue par son rendu : moi qui ai la taille assez fine et le dos cambré, l’arrière de la robe faisait vraiment effet parachute ! Pourtant j’avais bien pris mes mensurations avant de démarrer et coupé un 36…
J’ai tenté de rattraper le coup en réalisant 2 princes dans le dos, d’après ce super tuto d’Eolune , mais la robe perd de sa coupe un peu loose qui me plaisait tant.
Autre liberté prise sur le patron, comme je n’avais pas de thermocollant sous la main, j’ai entoilé ma parmenture avec un coton assez épais et rigide déniché aux coupons de Saint Pierre (5€ les 3 mètres, ça vaut le coup !).
Le tissus utilisé, une batiste de coton Atelier Brunette, est très agréable à coudre et à porter. Le seul reproche que je lui ferais est d’être assez cher de se froisser assez rapidement, mais vu que la coupe de la robe se prête plutôt aux ballades champêtres et aux après-midi loose, ça ne me pose pas plus problème que ça !

This little dress is accessible to beginners, so you will found no particular difficulty in its realization. But I was quite disappointed trying it the first time cause it didn’t hang nicely on me : it gaped a lot in my back, maybe because the pattern doesn’t really fit my silhouette. I tried to catch the blow by making two tucks in the back, with the help of this great tutorial by Eolune, but the dress loses its “loose cut” which I liked so much.
The fabric I used, a cotton batiste from “Atelier Brunette”, is very pleasant to sew and wear. The only negative point is that it wrinkle rather quickly, but given that the cut of the dress is better suited to countryside walks and afternoon loose, it’s not a real issue !


Difficulté du patron : Etoile_DOREEETOILE_GRISEETOILE_GRISE
Prix : Etoile_DOREEEtoile_DOREEETOILE_GRISE
Modifications et astuces : ajout de deux pinces dans le dos


Réalisé en 36 dans une batiste de coton « Cosmic Blue » d’Atelier brunette, achetée dans la boutique Anna Ka Bazaar

vanessa pouzet do brazil   vanessa pouzet do brazil

 vanessa pouzet do brazil

La Joueuse en Nani Iro

la joueuse MLM nani iro blouse top

Aujourd’hui, c’est la blouse La Joueuse de Marissa (MLM Patrons) que je vous présente. C’est un haut simple et épuré, dont l’encolure assez profonde et la doublure apparente font tout le charme. J’aime sa coupe ajustée sans être trop cintrée : en bref une blouse élégante et raffinée. J’ai choisi de la réaliser dans un tissus « double gaze » Nani Iro : ce tissus est léger et très agréable à porter comme à coudre, bien qu’il ne soit pas « tout terrain » (blanc, facilement froissable,…), je ne porte donc cette blouse que pour « des occasions ».

J’ai réalisé cette blouse en taille XS, ce qui correspondait à mes mensurations dans le tableau modulo la poitrine, qui collait plutôt au S / M… d’où une légère appréhension au 1er essayage… Mais au final pas de soucis, j’arrive en me contorsionnant à rentrer dedans !

Ce patron est plutôt bien détaillé et expliqué dans l’ensemble, mais j’ai quand même buté sur deux difficultés :
bullet_pointLa première, liée au patron : la couture de côté du tissus principal et des manches. Je n’ai pas du tout compris comment retourner l’ensemble pour réaliser cette couture en une seule fois (à force de bidouiller j’y suis parvenue, mais j’avoue ne pas trop savoir comment…). A priori Marisa propose maintenant une nouvelle façon de faire, où il faut finir la couture sous la manche à la main : je vous conseille de regarder son récent pas à pas avant de vous lancer.
bullet_pointAutre difficulté rencontrée, mais celle-ci n’a rien à voir avec le patron : l’ourlet de la doublure dans une crêpe de polyester glissante que j’ai eu envie de déchirer plus d’une fois que j’ai fini par dompter, mais l’ourlet n’est malheureusement pas très réussi

=> Avez-vous des astuces pour réaliser des ourlets fins dans ce type de tissus sans trop batailler ?

Today I show you the blouse La Joueuse by Marissa (MLM Patrons). I find this blouse very elegant and feminine, with its refined lines, deep neckline, and apparent lining. I like its slim fit without being too tight. I chose to sew La Joueuse in a cotton fabric by Nani Iro: this fabric is lightweight and very comfortable to wear as sewing, although it is not « Off-road « (white, wrinkle easily, … ), so I will only wear this blouse for big events or ceremonies.
I made this blouse in XS size, which corresponded to my measurements in the table except for the chest (rather S / M)… I had a slight apprehension trying it the first time… But in the end contorting myself I can get into it!

This pattern is pretty well detailed and explained on the whole, though I experienced two difficulties:
bullet_pointThe first difficulty, related to the pattern : the seam side of the main fabric and sleeves. I have not figured out how to revert the blouse and sew the sleeve and the main fabric at once. Marisa seems now to offer a new approach (you will have to finish the sleeve seam to the hand) => I recommend you to look at her step by step tutorial before you start your project.
bullet_pointAnother difficulty I experienced, but this one has nothing to do with the pattern: the lining fabric (polyester crepe) was so slippery I couldn’t hem it nicely => Do you have any tips to hem slippery fabrics like this one ?


Difficulté du patron : Etoile_DOREEEtoile_DOREEETOILE_GRISE
Prix : Etoile_DOREEEtoile_DOREEETOILE_GRISE
Modifications : aucune.


Réalisé en taille XS dans une double gaze Nani Iro « Mountain views », achetée dans la boutique Anna Ka Bazaar. La doublure en crêpe de polyester crème vient de chez Eurotissus.

la-joueuse-mlm-lulu-couture-2    la-joueuse-mlm-lulu-couture

la joueuse MLM nani iro blouse top    joueuse MLM nani iro